Le Diable et les Sorcières ont chassé les nuages

La pluie n’a pas arrêté les 2 000 amoureux du folklore venus renouer avec un Sabbat tant attendu.

Audrey Ronlez

Au lendemain des festivités, ce sont des organisateurs heureux qui ont fait le bilan de ce 50eSabbat. "En comptabilisant plus de 2000 entrées, on peut dire que la pluie n’a pas arrêté les visiteurs" , souligne avec satisfaction Vincent Decouttere au nom du comité. "Nous avons ainsi renoué avec les toutes grosses années du Sabbat. C’était noir de monde et la seule question qui se pose aujourd’hui est celle d’éventuellement élargir le site du spectacle."