Covers et tribute: Étienne Vion sur tous les fronts

Avec ses trois projets, Rolling the Stones, Ziggy Pop et Total Foutrock, le Maubraysien donnera quinze concerts dans les prochaines semaines.

Pascal LEPOUTTE
 Comme à Estaimbourg l’an dernier, même devant un public familial, Ziggy Pop fait un tabac.
Comme à Estaimbourg l’an dernier, même devant un public familial, Ziggy Pop fait un tabac. ©Helem58

Sur la vidéo FB du concert de Ziggy Pop donné dimanche dernier près de Douai, on voit Étienne Vion faire le singe – ou le clown – en grimpant sur la structure de la scène, au grand bonheur de ses fans: " je fais du rock, pas du bal musette… " réplique le chanteur à ceux qui le critiquent. Il faut dire que s’il a, depuis ses débuts dans Zitrone, plus de quarante ans de musique derrière lui, le Rongycien d’origine fait figure de jeunot à côté de l’Iguane , 75 ans, ou de Mick Jagger, qui approche des 79 balais! " J’ ai un grand respect pour tous les deux, même si j’ai surtout été très fan de Deep Purple, que j’ai adoré les Black Crowes, et que, depuis dix ans, je place Queens of the Stone Age au-dessus de tout le monde. Mais les Rolling Stones, ça correspondait à ma voix, à ma tessiture, et on me disait toujours quand je descendais de scène: “tu bouges comme Mick Jagger et t u me fais penser à l’autre dingue, là ” (Iggy Pop). Je finissais tous mes concerts torse nu et j’avais les cheveux longs. L’idée de Ziggy Pop est née quand il a sorti l’album Post Pop Depression avec Josh Homme, en 2015. Je retrouve ainsi Queens of the Stone Age par la bande."