Toutes les bornes de recharge sont hors service

Un point « inattendu » s’est invité mardi soir au conseil communal : comment faire face à l’afflux annoncé de véhicules électriques ?

Pascal LEPOUTTE
 «Momentanément hors service», signale l’autocollant posé sur la borne du parking de la rue de la Fauvette.
«Momentanément hors service», signale l’autocollant posé sur la borne du parking de la rue de la Fauvette. ©la proposition - 

"I l y a un problème actuellement avec les bornes d’Ideta. Elles n’ont pratiquement jamais fonctionné! ": l’échevin de la Mobilité Daniel Richir répond ainsi au conseiller Jacques Dupire. Ce dernier demandait au conseil de retenir trois emplacements supplémentaires (villages d’Arc et Œudeghien et parking de covoiturage d’Hacquegnies) en vue d’y installer des bornes de rechargement pour les véhicules électriques. Et pas seulement aux sept nouveaux points proposés par l’intercommunale Ideta: " une proposition peu réaliste, sans ambition et surtout insuffisante par rapport aux exigences qui se présentent. L’hypothèse de sept cents véhicules sur le territoire de la commune de Frasnes-lez-Anvaing d’ici 2030 est évoquée. Tous les citoyens ne peuvent pas installer des bornes devant chez eux. C’est techniquement ou financièrement impossible pour certains.". Pour M. Richir, ce n’est pas sept bornes, mais huit qui sont envisagées et si on tient compte de celles de la zone d’activités économiques de la Sucrerie, on atteindra alors dix unités. " Celles-là ne fonctionnent pas non plus!" , intervient son voisin Valéry Gosselain, autre membre du Collège communal. " On peut supposer que dans le nouveau projet, cela va fonctionner ", précise alors l’échevin. Au niveau du parking de covoiturage, la Sofico avait, dit-il, promis l’installation de bornes lors de son inauguration.