Un mouvement en plein essor

L’Unité scoute d’Ecaussinnes a fêté l’année dernière son 75e anniversaire et se montre toujours aussi dynamique. Elle est un des plus grands mouvements de jeunesse de l’entité et connaît un regain d’intérêt.

Dominique NUYDT

Aujourd’hui, ce sont plus de 200 jeunes qui participent aux activités de l’unité. «Je pense que les jeunes reviennent, car nous sommes très bien ancrés dans l’entité. Nos effectifs ne cessent de croître et même si nous sommes à l’étroit dans nos murs, nous refusons de faire des listes d’attente et nous mettons un point d’honneur à accueillir tout le monde. Dans un mouvement comme le nôtre, les différences de classe sociale ne se remarquent pas, tout le monde est sur un pied d’égalité et porte le même uniforme. Dans la boue, tout le monde se ressemble. Nous faisons aussi sortir les jeunes de chez eux en leur proposant des activités ludiques » explique Maxime Vandeputte, animateur de l’unité. «Je suis âgé de 26 ans et j’ai débuté le scoutisme à l’âge de 5 ans. Je suis responsable des animateurs des différentes sections, mon rôle est aussi de s’occuper des assurances, des locaux, de la gestion et de la formation des animateurs de section ». L’Unité scoute d’Écaussinnes est membre de la fédération belge et poursuit les nobles objectifs du scoutisme. Les jeunes débutent au sein des baladins, ensuite, ce sont les louveteaux, les pionniers et enfin les éclaireurs. Chaque section a des activités spécifiques avec notamment des camps en été. «Les plus jeunes restent en Belgique, mais les plus âgés partent en camp à l’étranger. Ces dernières années les pionniers sont partis en Croatie, en Espagne, au Portugal ou encore en Slovaquie. C’est un camp itinérant d’une dizaine de jours où ils partent à la découverte d’un pays ou d’une région ».