Un chantier de trois mois

Un chantier d’envergure a débuté le 13 mars à la rue Vandervelde reliant Marche à la N57. «En venant de la nationale, ce chantier débute après les étangs et va jusqu’à la cité », explique l’échevin des Travaux, Philippe Dumortier.

J.T.
Un chantier de trois mois
©ÉdA

«Nous n’allons pas plus loin vers la nationale car après c’est le territoire du Rœulx. » En tout, sur les 415 000 euros nécessaires au chantier, 200 000 proviennent de la Région. Actuellement, la route se compose de plaques de béton, les unes à côté des autres. Une machine va être amenée sur place afin de permettre la réutilisation du béton en fond de voirie. Ensuite, deux couches d’asphalte seront apposées. Des filets en béton seront aussi placés sur le côté de la voirie afin de la «retenir». En outre, une porte de sécurité sera aménagée afin de limiter la vitesse en venant de la N57. Si tout va bien, le chantier devrait être terminé pour la fin du mois de juin