Logement pour l’urgence

Récemment, un logement d’urgence a été inauguré à la rue Docteur Bureau. La commune a pu obtenir des subsides pour celui-ci suite à un appel à projets lancé par le ministère de l’intégration sociale.

J.T.
Logement pour l’urgence
©ÉdA

Elle a été choisie parmi quarante communes et a pu bénéficier d’un subside de 50% de la loterie nationale. Dans la Cité de l’Amour, il s’agit du premier logement d’urgence. Auparavant, il y avait des logements de transit subsidiés par la Région. La fonctionnalité est toutefois la même. «Ilservira à dépanner les personnes qui, subitement, n’ont plus de logement parce qu’elles divorcent, ont été expulsées, ont vu leur maison incendiée,…», explique Thierry Severs, président du CPAS. «Sur les sept logements servant en cas d’urgence, il s’agit du troisième que la commune finance sur fonds propres. Les autres sont loués à Haute Senne Logement. Nous voulons continuer dans ce sens afin notamment d’assurer l’entretien nous-mêmes »