L’évêque de Cambrai au pèlerinage

Pour fêter sept siècles de pèlerinage, Mgr François Garnier, archevêque de Cambrai, présidera la messe en plein air du Lundi de Pentecôte.

Au cours de la neuvaine de pèlerinage en l'honneur de Notre-Dame des Joyaux, qui débute ce lundi, la communauté religieuse aura l'occasion de fêter le 700e anniversaire du legs par l'évêque de Cambrai, Pierre III de Lévis Mirepoix, d'un terrain boisé de quatre hectares (dit Bois de la Vierge) sis à Montrœul, afin d'y établir un lieu de pèlerinage

Un lien historique fort

En 1316, la paroisse de Montrœul-au-Bois appartenait donc à l’évêché de Cambrai. Une trentaine d’années plus tôt, le comté de Hainaut (Châtellenie d’Ath) était en effet passé à la Maison d’Avesnes. Lors du Concordat du 15 juillet 1801, le diocèse de Cambrai perdra toute sa partie belge. Aujourd’hui, il dessert une population d’un million de personnes environ.

Depuis sept siècles, les pèlerins viennent ainsi invoquer Notre-Dame contre le mal des glandes, dit «des joyaux», pour une croissance difficile, avant une opération délicate, en situation de cancer avancé... ou lorsqu’on est atteint d’un autre mal incurable.

Pour marquer cet événement, l'archevêque de Cambrai, Monseigneur François Garnier, 72 ans, un Bourguignon d'origine, fera l'honneur aux Montroeulois de venir présider la messe d'ouverture du pèlerinage le lundi de Pentecôte (ce 16 mai à 10 heures), qui sera suivie de la procession de la statue « miraculeuse» en chêne - elle aurait été sculptée par un moine en 1314 - de la Vierge dans les rues du village. «Comme une bonne nouvelle ne vient jamais sans une autre, une belle brochure en couleurs évoquant le récit de la dévotion à Notre-Dame des Joyaux sera présentée, annonce le doyen de Frasnes, l'abbé Xavier Huvenne. Beaucoup de pèlerins la réclamaient depuis longtemps. C'est donc chose faite. Elle sera en vente (au prix d'un euro) durant toute la neuvaine.» Ce fascicule de huit pages comprenant de nombreuses photos, explique l'origine du pèlerinage, parmi les plus anciens et les plus populaires de Belgique, mais évoque aussi des anecdotes et propose des informations pratiques.

Au programme de la neuvaine

Le lundi 16 mai, la salle paroissiale La Cure sera ouverte à partir de 7 heures pour accueillir les pèlerins. Un repas barbecue sera proposé à partir de midi. Des messes seront aussi célébrées à 7 heures, 8 heures et 16 h 30 (à l'extérieur). Du mardi 17 mai au mardi 24 mai, messes à 9 heures et à 20 heures, sauf le dimanche 22 mai, messes à 9 heures et à 16 h 30: célébration de la Parole suivie de la bénédiction des personnes malades et handicapées le dimanche 22 mai à 15 h 30. Récitation du chapelet tous les jours à partir de 19 h 30 sauf le dimanche 22 mai.

La vente des bougies, médailles et souvenirs de Notre-Dame des Joyaux se fera sur le parking de La Cure sous la responsabilité de Lucy Griffart. Au même endroit, Ghislaine Leroy recevra les inscriptions à la confrérie de N.-D. des Joyaux.

Sacrement de réconciliation: de 6 h 30 à 7 heures, de 8 h 30 à 9 heures et de 16 heures à 16 h 30, le lundi de Pentecôte. Les autres jours de la neuvaine, de 19 heures à 19 h 30 ou après les messes de 9 heures et 20 heures.