Ils se rappellent à leur bon souvenir

D’un côté les vœux (du MR frasnois), de l’autre les «veux pas» du collectif (contre l’implantation anarchique des éoliennes) nonmerci.be.

Pascal LEPOUTTE
Ils se rappellent à leur bon souvenir
DSC_0007.JPG ©Eda

Même pressés d'y entrer par les… forts vents qui soufflaient dimanche sur l'endroit, avant d'accéder à La Cense de Rigaux, le vice-président exécutif du MR Willy Borsus, la première échevine de Tournai Marie-Christine Marghem, le député-bourgmestre Jean-Luc Crucke, la bourgmestre de Celles, Véronique Durenne… et les dizaines de mandataires ou militant libéraux n'ont pu ignorer les grands panneaux posés sur une remorque installée devant l'entrée.

On pouvait y lire:

– «Certificats verts=Superlotto. 27 488 590€ pour qui?»

– «Cadre éolien: 45dB au lieu de 40dB, pourquoi plus de bruit?»

– «Nos paysages ne sont pas à vendre!»

«Cadre éolien 2013: quelle carte? Quel secret?»

– «Éoliennes ici non merci»

Eviter le massacre

À l'intérieur de la salle, deux des opposants au projet de la société multinationale Nordex d'implanter cinq éoliennes dans cette zone rurale, Thierry De Billoëz (Thimougies) et Jean-Christian Midavaine (Béclers), expliquent qu'ils se veulent respectueux de la cérémonie: «On n'est pas là pour gâcher la fête. Nous voulons simplement profiter de la présence de ces politiques pour leur rappeler que pendant qu'ils discutent, formulent des vœux, des militants se battent pour éviter le massacre de nos campagnes… alors que dans le même temps, des promoteurs construisent et se remplissent les poches. Par cette action, on entend aussi sensibiliser l'opinion publique.»

Et de dénoncer à nouveau les implantations sauvages d’éoliennes en Wallonie, l’incohérence du système des certificats verts ou celle du règlement qui interdit d’installer des éoliennes domestiques au même endroit,etc.

«Pourquoi les promoteurs disposent-ils déjà de la carte Felz et la carte positive, alors qu'on nous laisse dans une ignorance totale quant à l'évolution du dossier? , demande M.De Billoëz: c'est ce qui provoque notre réaction de défense

Un mot sur le CPAS

«Les gens n'ont pas conscience de la taille des machines, du bruit, de l'effet stroboscopique, de l'utilisation de bons terrains… », renchérit M.Midavine. Les deux Tournaisiens ont beau affirmer qu'ils ne sont pas contre le développement éolien par principe, ils semblent toutefois n'y entrevoir aucun avantage, lui préférant nettement d'autres sources d'énergies renouvelables.

Du côté des allocutions, les orateurs ne feront pas allusion à cette problématique, la récente catastrophe sociale actuelle leur laissant, il faut bien l'avouer, d'autres thèmes de discours et de controverses. On retiendra cependant cette petite phrase du bourgmestre Jean-Luc Crucke à propos des futurs gros dossiers concernant le CPAS frasnois: «On ne peut pas, dans un programme, dire que nos aînés doivent trouver leur place dans une maison de retraite publique et ne pas se donner les moyens de mettre en place cette politique. On ne peut pas dire qu'il faut externaliser les services directs et ne pas le faire. Le collège a pris sa décision ce vendredi.»

P.L.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...