Éolien : drapeaux noirs pour mobiliser

C’est au début du mois de juin que les habitants de Thimougies, Quartes et Montroeul ont appris qu’un projet éolien était envisagé par la société Nordex à proximité immédiate de chez eux. La zone potentielle retenue pour les quatre ou cinq éoliennes est située au sud de l’A8 et à l’est du village de Quartes.

Audrey Ronlez
Éolien : drapeaux noirs pour mobiliser
Eoliennes ©ÉdA – 201344647927

Très rapidement, un collectif d'opposition au projet va se mettre en place. «Éoliennes non merci » n'est pas contre l'éolien de façon générale, mais bien contre ce projet en particulier. Les riverains veulent en effet défendre leur «chère ruralité» et le paysage privilégié de cet endroit, situé à la jonction des collines frasnoises et tournaiseinnes.

Après avoir organisé une grande réunion publique en présence des autorités politiques communales, le collectif a entrepris depuis une quinzaine de jours une action plus symbolique et visuelle. «Pour tenter de mobiliser un maximum de monde, nous accrochons, le long des grands axes routiers, sur les poteaux et les façades des drapeaux noirs », explique un des membres actifs du groupement citoyen. «Malgré cela, ce n'est pas facile de sensibiliser la population, hormis ceux qui habitent à proximité de ce futur parc éolien. »

La prochaine réunion du collectif «Éoliennes non merci » aura lieu le 16janvier prochain. «Nous nous rencontrons régulièrement pour faire le point sur le dossier et partager les informations que nous parvenons à avoir au compte-gouttes. Actuellement, l'étude d'incidences est en cours de réalisation par une société soi-disant impartiale. Du côté de Nordex, c'est le silence radio depuis la réunion d'information organisée début juillet. Il faut donc se débrouiller. Ce qui est frustrant, c'est que nous serons dans le flou tant que la nouvelle loi-cadre ne sera pas sortie. Quel que soit l'avis des élus communaux (et des éléments nous permettent de penser qu'ils sont plutôt contre le projet), c'est le ministre wallon qui décide. Ce n'est pas pour autant que nous allons nous taire. Nous comptons bien faire entendre notre désaccord par l'intermédiaire d'un avocat. »

Plus d’informations: nonmerci.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...