Avec des retours attendus au Sporting

Après une semaine de repos, Templeuve reprend la compétition par un déplacement ardu au Léopold d’Uccle.

L.B.
Avec des retours attendus au Sporting
avant uccle-templeuve ©ÉdA

La question mérite que l’on s’y attarde quelques instants.

La trêve d'une semaine a-t-elle été bénéfique pour le Sporting? «La réponse ne pourra être donnée que dimanche soir. Si nous gagnons, c'est que le break aura été bénéfique. En cas de défaite, on aura plutôt tendance à dire qu'il n'a pas porté ses fruits. Par contre, ce qui est certain, c'est que les joueurs n'en éprouvaient pas le besoin. On entre dans la période hivernale et le physique doit être en ordre pour aborder ces semaines plus difficiles.», précise Eddy Callaert.

La mission qui attend les Templeuvois ce dimanche comporte déjà quelques dangers. Uccle-Léopold est une équipe complète qui n’a pas véritablement de point faible.

Mais la plus mauvaise nouvelle pour les hommes d’Edy Callaert, c’est qu’elle se sent très bien à domicile.

Aussi bien que Halle !

Sur les quatorze unités enregistrées jusqu'ici, onze ont été prises sur sa propre pelouse. Uccle y demeure invaincu, n'y ayant concédé que deux nuls face à Walhain et, plus surprenant, contre Halle. Ce dernier résultat doit convaincre les Sportingmen qu'un résultat positif est possible en banlieue bruxelloise. «On essaiera de jouer un coup là-bas. On compte sur les retours de certains suspendus. On espère aussi que Greco retrouvera un peu de réussite devant le but adverse. Si le travail n'est pas à mettre en cause, il serait bien pour l'équipe que la chance le serve de temps en temps… Si on ne snobera pas la partie à Uccle, je pense déjà surtout aux deux parties suivantes qu'il ne faudra absolument pas louper. Contre Halle et Acren, cela pourrait déjà s'avérer décisif», note le mentor frontalier.

De Buyl, l'un des atouts locaux qui avaient fait très mal à Acren, est suspendu pour ce rendez-vous. «Il faudra aussi surveiller leur attaquant qui n'est pas dénué de talents.»

Par contre, le coach de la Providence peut, lui, compter à nouveau sur Julien Lecomte et Rachid Barah qui en ont terminé avec leur punition. «Labarrère et Wiart le sont encore. Ils s'ajoutent aux absences de Dalle, Renciot et Leclercq qui auraient pu nous apporter beaucoup mais on sait qu'il faudra faire sans eux ce dimanche encore.»

L.B.