A Thumaide, les éoliennes poussent partout…

Entre Tourpes et Thumaide, neuf éoliennes vont voir le jour d’ici la fin de l’année. Les travaux ont débuté.

Arnaud Smars
A Thumaide, les éoliennes poussent partout…
éolienne windvision ©ÉdA – 201197925846ÉdA – 201197925767

Entre l’incinérateur et la voie du TGV, les ouvriers s’affairent à laconstructiondeneuf éoliennes, prévues dansle cadre d’un projetmenépar laSA Windvision. Grue à l’appui, un premier mât est déjà sorti de terre.

L'un des ouvriers rencontré sur le site explique les différentes étapes du montage: «Monter une éolienne, c'est untravaild'équipe. Il y a d'abord les terrassiers qui préparent le terrain, le remettent à niveau (Dufour sur ce chantier). Ensuite, il y a toute une série de tests géologiques àeffectuer afin de vérifier si lesol est prêt à accueillir le mât. Pour cela, on plante des pieux afin de voir si le sous-sol est de nature adéquate. Lors del'étape suivante, une équipe excaveles terres pour créer une fosse et on coupe les pieux à la bonne hauteur.

Ensuite, il ya tout un travail de ferraillage, autrement dit, on place une structure métallique qui accueillera le béton placé sous la tour. Celle-ci, ainsi queles pales, arrivent préfabriquées sur le site, il n'y a plus qu'à assembler les éléments. Enfin, on amène le 'hub', c'est-à-dire le générateur d'électricité. Il reste à connecter ce dernier aux câblages électriques prévus durant lesfondations ».

Pas avant la fin de l’année

Monter neuf éoliennes, cela ne se fait pas en un jour. «Le projet durera aumoins jusqu'à la fin de l'année, continue notre homme. Normalement, dans des conditions idéales, édifier une éolienne prend trois semaines. Mais cela dépend d'énormément de paramètres. Il faut savoir, par exemple, que lors du montage, il est censé ne pas avoir de vent. C'est paradoxal car on choisit, justement, des endroits où il y en a beaucoup …».

Lors d'un chantier d'une telle envergure, la crainte des riverains tient souvent au problème de mobilité. Notre interlocuteur rassure sur ce point. «Nous sommes considérés comme un chantier à part entière. Logiquement, personne d'autre ne peut accéder au site, c'est une propriété privée. Il y a juste des agriculteurs qui passent par ici pour accéder à leurs champs mais on s'arrange directement avec eux » conclut notre homme.

Overdose d’éoliennes ?

En plus de présent projet sur les villages de Tourpes et Thumaide, Windvision souhaite, en 2015, étendre le parc sur la commune de Belœil: 5 mâts supplémentaires au lieu-dit «Bouchon froidure », sur les territoires de Wadelincourt, Ellignies Saint-Anne et Quevaucamps.

Cela porterait à trois le nombre de parcs éoliens à proximité directe.En effet, pour rappel, Ipalle, secondée par Ideta, a décidé de se lancer aussi dans l'énergie verte. Les deux intercommunales veulent investir le lieu-dit «Moulins Saint-Roch » (entre la N50 et l'autoroute de Wallonie) afin d'aménager cinq mâts.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...