Xfive retenue pour piloter Next

En Wallonie, l’alliance de l’industrie et l’écologie se prépare à travers Next. Xavier Lepot, un ingénieur wodecquois, sera l’un des pilotes de l’aventure.

Géry Eykerman
Xfive retenue pour piloter Next
lepot ©ÉdA – 201043322649

Le ministre Marcourt vient de lancer le programme Next « vers une compétitivité durable ». Son constat: démunie en matières premières comme en sources d’énergie, l’industrie wallonne est dépendante. Comment peut-elle l’être moins ? En mutualisant ses ressources matérielles, énergétiques, intellectuelles. Exemple (un peu) simple de chez nous: certains déchets industriels mués en combustibles pour cimenteries.

Next a l’ambition d’aider l’industrie wallonne à ne plus rater aucune opportunité et même à s’en créer. Dans un premier temps, deux mille entreprises ont été invitées à prendre part au programme. Toute autre bonne volonté est la bienvenue.

Des projets hors cadre

Pour mener cette réflexion et, mieux encore, trouver des voies de concrétisation, la Région a sélectionné trois sociétés. Parmi elles, la toute jeune Xfive, de l’ingénieur wodecquois Xavier Lepot, qui bénéficie du parrainage de la puissante Tractebel.

Il lui reviendra d’animer les premières rencontres Next (à Mons, c’est le 4juin) et ensuite d’accompagner des projets encore à concevoir. Des projets qui sortent un peu du cadre de référence traditionnel des entreprises. C’est très exactement le genre de défis pour lequel Xavier Lepot et son associé Axel Neveux ont profilé leur société.

« Les entreprises affectent leurs moyens, y compris ceux de leur département R & D, à ce qui est susceptible de rapporter à court et moyen terme. Par ailleurs elles croulent sous les conseils de ce qu’il faudrait faire « autrement ».

Or elles manquent de moyens et d’expertise à affecter à ces produits nouveaux, à ces projets. Et les multiples conseilleurs « ne font pas ». Nous, « on fait »… C’est en ça qu’on est unique. À vrai dire, à ma grande surprise. Mais c’est ainsi. »

Xfive a mis au point une méthode qui va de la circonscription du problème à l'impact de la solution proposée. La société dispose en outre d'un vaste réseau de partenaires. « Surtout, nous mettons nous-mêmes les mains dans le cambouis: nous élaborons le prototype fonctionnel avec (et parfois sans…) les équipes en place. À la fin, le client décide si oui ou non, il industrialise son projet. Nous n'acceptons pas toutes les missions, mais quand nous nous engageons, nous lions significativement notre rémunération au résultat. »

Si le contenu des interventions d’Xfive est couvert par le secret professionnel puisqu’il s’agit toujours de prototypes, les premières références de la petite wodecquoise (Imperbel, Wal Agri, Solvay, Kitozyme, Castorama, Tractebel…) auront pesé lourd dans sa désignation comme moniteur -accompagnateur de Next.