Nouveau « niet » du collège

Le projet esplechinois, co-piloté par les sociétés WindVision et Ventis a bien du mal à prendre son envol. Le parc de 6 éoliennes, supposé s’implanter le long de la route reliant Esplechin et Lamain, a été introduit une première fois. Puis, essentiellement en raison d’un problème lié à la route d’accès (difficilement praticable pour le charroi durant le chantier d’installation), il a été retiré purement et simplement afin d’être modifié. Nouveau pas de côté ensuite, cette fois en raison de réserves émises par le DNF (le Département de la Nature et des Forêts) soucieuse de l’incidence sur les oiseaux.

Cet été, la troisième mouture du projet était soumise à une nouvelle enquête publique. Celle-ci est terminée et la demande de permis unique est actuellement en phase d'instruction. Une dizaine d'instances ont jusqu'au 21octobre au plus tard pour rendre leur avis. Mais d'ores et déjà le collège de la Ville de Tournai a marqué son opposition. Un « niet » qui n'est pas à proprement parler dirigé contre ce projet en particulier, comme l'explique Paul-Olivier Delannois: « J'ai suggéré qu'aussi longtemps que nous ne disposons pas d'une vision claire pour l'ensemble du territoire, le collège rende systématiquement un avis négatif pour tous les dossiers qui nous sont adressés ».¦