Des « Rangers » sur le plateau fagnard ?

Les deux projets de parcs nationaux qui n’ont pas été retenus par le gouvernement wallon vont recevoir 250 000 euros.

Lise Cassoth
 La Coalition territoriale des Hautes-Fagnes va recevoir 250 000 euros pour concrétiser deux projets.
La Coalition territoriale des Hautes-Fagnes va recevoir 250 000 euros pour concrétiser deux projets. ©Romain RIXHON

Lors de l’élaboration de leur dossier, les sept Communes engagées dans le projet de parc national pour les Hautes-Fagnes, avaient prévu des actions prioritaires à concrétiser, au cas où elles ne seraient pas retenues. Cette Coalition territoriale va donc maintenant recevoir 250 000 euros pour les concrétiser. Au programme, deux projets importants. Le premier vise à organiser des rencontres et des échanges avec les acteurs locaux. "On aimerait organiser une année sur deux, et en alternance linguistique, des rencontres avec les acteurs du territoire. Ça pourrait être une conférence, une visite ou simplement se rencontrer pour parler des nouveautés et des points à améliorer", explique Stany Noel, impliqué dans le projet, en tant que Président de la Commission Natura 2000 Malmedy. Cette action serait la moins coûteuse des deux puisque le second projet prévoit, lui, l’amélioration de l’accueil des visiteurs, qui seraient encadrés et sensibilisés. Pour ce faire, plusieurs pistes sont envisagées. La Coalition territoriale aimerait notamment créer une équipe de volontaires dédiée et qualifiée, un peu à l’image des "Rangers" aux États-Unis. "Ces écogardes auraient une mission d’assistance, lorsque des touristes sont perdus par exemple, d’information auprès des visiteurs mais aussi d’observation et de surveillance. Ils n’auraient pas une mission de répression, mais pourraient plutôt rapporter les comportements inadaptés afin d’avoir une réponse adéquate." D’autres pistes sont évoquées pour améliorer l’accueil des visiteurs. Plusieurs besoins ont été identifiés, le manque d’accès à des WC par exemple. Des toilettes sèches pourraient ainsi être installées à certains endroits. Les Communes envisagent également d’installer des panneaux digitaux qui indiqueraient la capacité disponible dans les parkings. "Ce sont pour l’instant deux pistes, mais rien n’est encore concret. Il faudra déterminer les endroits adéquats, ça pourrait être Eupen, Xhoffraix, Sourbrodt…" Les acteurs engagés dans le projet se sont réunis fin décembre pour voir les prochaines étapes du dossier. Ils ont quatre ans pour concrétiser leurs idées.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...