L’ex-maison de repos Les Hespérides convertie en centre d’accueil pour réfugiés ukrainiens

Inhabitée depuis début 2020, l’ex-maison de repos de la rue Guillaume Lekeu est occupée depuis fin décembre par des ressortissants ukrainiens.

Sarah Rentmeister
 Quatorze réfugiés se sont installés pour arriver à une capacité de 50 résidents.
Quatorze réfugiés se sont installés pour arriver à une capacité de 50 résidents. ©ÉdA LABEYE Philippe

Les centres d’accueil collectifs pour ressortissants ukrainiens se mettent en place petit à petit depuis plusieurs mois. Pour rappel, 32 millions d’euros avaient été dégagés par le gouvernement wallon aux fins de pourvoir à l’accueil, sur son territoire, de réfugiés ukrainiens bénéficiaires de la protection temporaire. Une enveloppe prioritairement destinée à accompagner la mission des gouverneurs de province chargés de recenser les hébergements collectifs publics, associatifs et privés susceptibles d’être mobilisés et conventionner avec les titulaires de droits. Chez nous, c’est notamment la maison de repos Les Hespérides de la rue Guillaume Lekeu, à Heusy, qui a été identifiée par les services du gouverneur de Liège. Le bâtiment, propriété privée, s’est imposé comme une solution de secours à la prise en charge d’Ukrainiens qui sont actuellement quatorze à y avoir posé leurs valises sur un total d’une vingtaine de chambres.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...