Un Verviétois condamné pour avoir montré ses attributs à des policiers à Herve

L’homme, né en 1985, s’était exhibé devant des agents de police à Herve le 14 septembre 2022.

Belga
 Il a justifié son acte comme «une forme de protestation».
Il a justifié son acte comme «une forme de protestation». ©ÉdA Philippe Labeye

Un habitant de Verviers, né en 1985, a été reconnu coupable, par le tribunal correctionnel de Verviers, de faits d’exhibitionnisme ainsi que d’outrages à agents de police. Les faits s’étaient déroulés le 14 septembre 2020 à 15 h 55 à Herve. Alors qu’il avait aperçu deux combis de police de la zone du Pays de Herve, le trentenaire s’était déculotté, en pleine rue et avait montré ses attributs aux agents.

Le ministère public avait estimé que le prévenu avait développé une rancœur envers la police après avoir été suspecté dans une autre affaire d’exhibitionnisme – où un non-lieu a finalement été prononcé. "Je n’ai pas pensé que je pourrais être vu par des enfants. C’est une forme de protestation", avait justifié le prévenu lors de l’audience. Son avocate avait précisé qu’au moment des faits, il n’était pas informé du non-lieu dans la première affaire d’exhibitionnisme.

Étant en récidive légale et vu l’animosité développée envers certains agents de police, le ministère public réclamait un an de prison. Le tribunal a opté pour une peine de 200 heures de travail d’intérêt général. À défaut d’exécution de cette peine, le prévenu écopera d’un an de prison.