Mobilisation en soutien au rappeur français Médine devant l’hôtel de ville de Verviers (photos + vidéo)

La venue de Médine à Libertad ne fait pas l’unanimité au collège. À l’initiative des jeunes FGTB, une action de soutien au rappeur a été menée jeudi.

Julie Wolff

Tête d’affiche du festival Libertad, le 4 juin prochain, le rappeur français Médine ne plaît pas à tous les membres du collège verviétois. Certains, dont la bourgmestre Muriel Targnion, lui reprochent en effet des propos polémiques sur la laïcité tenus dans l’une de ses chansons sortie en 2015 et ne souhaitent pas que l’artiste se produise à Verviers, à l’occasion d’un événement financé par la Commune.

Sur le même sujet