Les Verviétois s’insurgent contre les déportations en Allemagne en 1942: attentat, grève...

En 1942, les Verviétois multiplient les actions contre le Service du Travail obligatoire instauré par les Allemands.

Les Verviétois s’insurgent contre les déportations en Allemagne en 1942: attentat, grève...
Un attentat devant le bâtiment de la rédaction du Jour, réquisitionné par les Allemands fait un blessé grave. ©Arc hives de l’État

Le 6 octobre 1942, une ordonnance allemande instaure le Service du Travail obligatoire (STO) en Allemagne, afin de remplacer les Allemands partis combattre sur le front de l’Est. Les déportations de masses débutent. Les réactions ne se font pas attendre. Le 28 octobre, une bombe explose dans le bâtiment occupé par la Werberstelle, le STO, place du Martyr à Verviers. Le bâtiment, réquisitionné au printemps 1942 au journal Le Jour, est pourtant gardé par la police à partir de 18h, mais les auteurs de cet attentat ont profité de la relève à 21h pour faire exploser l’engin. Seul le soupirail en fonte et quelques carreaux sont détruits. Malheureusement, un jeune homme de 18 ans qui passait par là au moment de l’explosion est grièvement blessé à la jambe, et est transporté à la clinique Masson, à Verviers.