"À croire que c’est la 3e Guerre mondiale"

À la Une de "L’Avenir Verviers" du samedi 14 mars 2020, on pouvait lire ce reportage: les Verviétois se sont rués vendredi dans les supermarchés et l’on a parfois assisté à du "jamais vu"

Jean-Louis Rensonnet
"À croire que c’est la 3e  Guerre mondiale"
Des ravitaillements comme en temps de guerre sur le parking du Colruyt Gérardchamps… ©ÉdA Archives LABEYE Philippe

"Cela a été l'horreur, à croire que c'est la Troisième Guerre mondiale!" Que voilà un commentaire explicite lancé par une employée du Colruyt des Gérardchamps vendredi, sur le coup de 13 h, alors que ça se calme un peu, paraît-il, les files à toutes les caisses ouvertes en disant d'autant plus sur ce que ça a dû être… "Riz, pâtes, farine, papier W-C, mouchoirs en papier, eau… une ruée qui n'a aucun sens, même s'il y avait aussi des habitués, souvent d'ailleurs étonnés de voir ce qui se passait." Un autre membre du personnel de confier: "À 8 h 32, le parking était déjà plein, ça n'a pas désempli, rien ne va fermer dans l'alimentaire, mais il y a un sentiment de panique chez les gens… Et tout part!" Et de citer que "déjà jeudi, on a doublé le chiffre d'affaires des viandes et des charcuteries, ce qui n'arrive jamais, et c'est bien parti pour être identique aujourd'hui".