"Ce vendredi, ce ne sera pas permis": la Team GSI joue avec le feu mais s'en sort bien (cette fois)

Après avoir bâclé une mi-temps à Gedinne, GSI Verviers a repris le dessus. Ce vendredi, interdiction de se louper.

D.L.
"Ce vendredi, ce ne sera pas permis": la Team GSI joue avec le feu mais s'en sort bien (cette fois)
Un spectaculaire retournement de situation favorable à la Team GSI Verviers: ça valait bien une photo d’équipe pour immortaliser le moment. ©-GSI VErviers

La semaine dernière à Gedinne, la Team GSI Verviers "a mal commencé son match, moi le premier" avoue Anthony Rox côté verviétois.

"Ils sortent six fois en contre et mettent quatre goals. C'était 4-2 au repos." À 5-2, GSI prend un temps mort et mise sur un gardien volant. "Il restait 15 minutes. On les a fait reculer. Thomas Debante notre gardien fait le 5-3 et puis on a mis une grosse pression." Avec une belle remontada à la clé: 5-7 "avec un gardien volant jusqu'au bout!"

La réaction des Verviétois est à souligner. "On a bien fêté ça, sur le retour aussi" sourit Anthony Rox.

Ce vendredi, GSI Verviers reçoit le MF Oreye, l'un des co-leaders (avec Dinant et SJS Aubel) aux points perdus. "Et contre eux, il sera interdit de louper une mi-temps!" prévient Anthony Rox, qui espère pouvoir compter sur un groupe au complet. À l'heure d'écrire ces lignes, seul Bastien Hungs demeure incertain pour cette belle affiche programmée à 21h15 à Henri-Chapelle.