Les visites à nouveau autorisées au CHR Verviers

Le Centre Hospitalier Régional Verviers East Belgium autorise à nouveau les visites aux patients hospitalisés.

P.LJ.
Les visites à nouveau autorisées au CHR Verviers
Le CHR Verviers rouvre ses portes aux visiteurs ce lundi matin. ©ÉdA Philippe Labeye

Suspendues du samedi 29 janvier au dimanche 6 février, les visites aux patients hospitalisés sont à nouveau autorisées au Centre Hospitalier Régional (CHR) Verviers East Belgium.

L’annonce était attendue par de nombreuses familles ce lundi matin, elle est le fruit d’une analyse de la situation suivie d’une réunion ce week-end au CHR Verviers: les visites sont à nouveau permises.

"La situation a été réévaluée en fin de semaine, et sur ces bases on a décidé de rouvrir la totalité des visites avec l'ensemble des règles (distanciation, hygiène…) et des règles spécifiques pour la gériatrie ou les soins intensifs (des règles qu'on retrouvait précédemment et qui avaient été suspendues suite à une analyse complète de la situation), explique Nicolas Vivier, responsable communication pour le CHR Verviers. Il était temps de pouvoir permettre au personnel surchargé d'effectuer des tâches complémentaires et de leur laisser un peu de temps, leur permettre de souffler car les visites des patients en unités Covid sont chronophages."

Les mesures à respecter

Si les visites de la famille sont à nouveau autorisées, elles le sont moyennant des critères à respecter. Le premier, c’est l’obligation du Covid Safe Ticket (CST) pour chaque visiteur à partir de 12 ans. Une fois au sein de l’établissement hospitalier, les mesures d’hygiène et de distanciation doivent être respectées. Aussi, le port du masque est obligatoire et le visiteur ne doit présenter aucun symptôme (toux, fièvre…). De plus, une seule visite de maximum une personne est autorisée, et ce pour une heure maximum. Quant à la plage horaire, elle a été fixée entre 15 et 19 h. Enfin, les visites doivent se dérouler en chambre.

Les visites ont été suspendues la semaine dernière, à l’exception des services de pédiatrie, de maternité et de l’unité de soins intensifs. Les personnes en fin de vie pouvaient également recevoir la visite des proches.