«La zone mérite un chef de corps choisi de manière impartiale»

En 2017, quand il postule, une sélection jugée partiale par Alain Barbier le pousse à saisir le Conseil d’État. Retour sur ces faits.

En 2017, vous avez postulé à ce poste de chef de corps en même temps que Claude Paque. Ce dernier, à une voix près, vous a été préféré. Dans la foulée, vous avez intenté une procédure au Conseil d’État contre cette nomination que vous jugiez partiale, notamment du chef de Muriel Targnion, présidente du collège de police, qui avait révélé les résultats de la sélection. Cette procédure, c’était une question de justice?