La fulgurante ascension d’Adin Gojak

À 19 ans, le Verviétois Adin Gojak est le plus jeune arbitre belge de basket en divisions nationales. Rencontre.

Thomas Bastin
La fulgurante ascension d’Adin Gojak
Dimanche à Pepinster, Adin Gojak arbitrait son tout premier match en D1 femmes. ©imagesports.be

«Je veux aller le plus loin possible.» En une petite phrase, Adin Gojak donne le ton. À dix-neuf ans à peine, le Verviétois est le plus jeune arbitre de basket en TDM (NDLR: divisions 2 et 3 nationales). Pourtant, ne comptez pas sur celui qui a entamé des études à HEC pour prendre la grosse tête. «Ouf, non. Cela ne sert à rien et je sais que j'ai encore beaucoup de travail avant d'y arriver, confie l'intéressé qui a commencé à prendre le sifflet à treize ans et demi. Au départ, c'est grâce à mon papa. Vu que je râlais souvent sur les arbitres quand j'étais joueur, il m'a dit que je devais passer une formation.»