Mo-Café, un studio de production associatif dédié aux jeunes artistes

Le collectif d’artistes Mauvais Œil vient d’ouvrir au centre de Verviers le 1er studio d’enregistrement associatif dédié aux jeunes talents.

Manon DUMOULIN

Vu de l'extérieur, le Mo-Café ressemble à n'importe quel bar du centre-ville. Lorsqu'on pénètre à l'intérieur de cette surface du numéro 132 de la rue Crapaurue pourtant, on découvre un petit studio d'enregistrement, un atelier de production et de jeunes travailleurs qui s'activent derrière les écrans. C'est ici que le 26 juin dernier, le collectif régional Mauvais Œil composé d'artistes photographes et graphistes a lancé son projet associatif plutôt hors du commun. «Je fais de la musique depuis plusieurs années mais ça fait quelques mois qu'on commence à médiatiser notre travail et à gagner en visibilité, confie l'artiste Saints, l'un des créateurs du Mo-Café. Malgré les bons retours sur ma musique, je me suis rendu compte des difficultés qu'on avait en tant qu'artiste pour se lancer de façon sérieuse et finaliser des productions. Du coup, avec une dizaine d'autres jeunes du collectif, on s'est dit que ce serait vraiment intéressant d'ouvrir un lieu pour aider les artistes à se lancer.»