PS : petites secousses ?

Des divergences de vue au sein d’une coalition, ça existe dans toutes les communes. Des tonalités différentes dans un même parti, ça existe dans toutes les formations. Des sensibilités différentes entre des échevins collègues, ça existe dans tous les collèges communaux. Cela va parfois jusqu’à des frictions, des coups de gueule. Mais, la plupart du temps, cela se règle entre quatre z’yeux. Rarement avec un communiqué envoyé à la presse.

PS : petites secousses ?
IMG_0812.JPG

L’attaque de Hasan Aydin envers Malik Ben Achour, d’un socialiste à un autre socialiste (ou, autre manière de voir les choses, du 6e candidat sur la liste PS, qui se voyait plus haut, à l’encontre du 4e , qui, lui, a réussi à l’être), est donc inédite. Certes, durant cette mandature, il y a eu les coups de griffe de Guillaume Voisin à «ses» échevins MR. Mais ici, c’est carrément entre deux échevins, du même parti. Et à six semaines des élections. Ça fait plutôt mauvais genre…