Aider et se former durant quatre mois

Le CAP lance la deuxième édition de «L'année citoyenne». Le projet propose à huit jeunes d'aider en s'amusant.

Aude GIOVANELLI

Vous avez en 16 et 25 ans, vous êtes en décrochage scolaire, vous avez abandonné votre première année d'étude supérieure, vous êtes demandeur d'emploi ou toute autre situation qui fa it de vous une personne libre durant l'année... Le Centre d'Accompagnement et de Préventions de Verviers (CAP) lance les inscriptions pour la deuxième édition de «L'année citoyenne».

«L'idée est de proposer aux jeunes de se rendre utile pour la société afin d'y trouver leur place, de se sentir utile et respecté, de prendre confiance en eux, de rencontrer d'autres jeunes, de suivre des formations pour acquérir des compétences, et enfin d'obtenir un bagage supplémentaire par rapport à leur orientation» annonce Johanne Kyndt, responsable du projet avec Emmanuel Massart.

Cette année, le programme s'étend sur quatre mois, du 9 mars au 16 juin. Huit jeunes sont invités à y participer du lundi au jeudi, de 9 à 17 heures.

«Nous laissons une journée de libre pour permettre à ceux qui sont en stage d'attente de remplir les démarches nécessaires à la recherche d'un emploi. Mais il s'agit d'un véritable engagement. Nous attendons des jeunes qu'ils viennent tous les jours, sauf exception. Pour ce faire, toute personne qui serait intéressée par "L'année citoyenne" peut nous contacter au CAP afin que nous répondions à toutes ses questions tout en lui fournissant les explications nécessaires. Elle devra ensuite compléter un dossier de candidature et rédiger une lettre de motivation. Une fois que les demandes sont faites, nous réalisons une sélection afin de travailler avec un groupe équilibré. Au programme : «chantiers», formation de trois jours au brevet européen des premiers secours (BEPS) et formation aux jeux coopératifs avec diplômes à la clé, formation au flux migratoire pour sensibiliser à la problématique des immigrés, formation de quatre jours aux contes afin de gérer la prise de parole devant un groupe, apprentissage à la gestion d'un site internet, sensibilisation via la rencontre d'une personne jugée intéressante pour les jeunes. «Cette année, Jean-Marc Mahy nous parlera de son parcours au cours duquel, il a commis une bêtise, qui lui a fait passer 20 ans en prison. Depuis il est devenu éducateur précise Johanne Kyndt. La rencontre sera suivie d'un débat et nous irons aussi voir sa pièce de théâtre appelée "Un homme debout".» Autres activités : les séjours linguistiques. «Le premier est organisé dans une ferme biodynamique située sur les hauteurs de Liège, en vue de souder le groupe. Le second a lieu dans la ferme du Hayon près de Virton où nous nous occuperons des bêtes, des récoltes et nous réaliserons du fromage. Et enfin, un chantier international est prévu en France pour rénover une auberge de jeunesse. En échange, nous occuperons gratuitement le camping parfaitement situé pour les balades montagnardes. Le tout c'est d'allier aide et loisirs.»