Ysaline Bonaventure: Hobart (WTA 250) avant le tableau final de l'Australian Open et après la demie perdue à Auckland

Focus sur le tableau final de l’Australian Open pour la Stavelotaine Ysaline Bonaventure, battue en demie à Auckland.

Belga
 Ysaline Bonaventure signe un joli début d’année 2023.
Ysaline Bonaventure signe un joli début d’année 2023. ©BELGA 

Ysaline Bonaventure (WTA 95) était un peu déçue, samedi, de ne pas avoir réussi à se hisser pour la première fois de sa carrière en finale d’un tournoi WTA, à Auckland. La Stavelotaine, 28 ans, issue des qualifications, a vu son beau parcours en Nouvelle-Zélande s’achever sur un double 6-3 par une autre qualifiée l’Espagnole Rebeka Masarova (WTA 130), 23 ans, en demi-finale de ce tournoi disputé sur surface dure et doté de 259 303 dollars.

"Je suis un peu déçue du match", déclarait-elle après sa défaite. "Je pense que j’ai eu énormément de mal à m’adapter aux conditions aujourd’hui. Ce n’était pas facile de passer en extérieur avec énormément de public, alors que les deux derniers jours, j’avais disputé des matchs à huis clos en indoor (NDLR: en raison d’une pluie constante). Après, elle était plus forte que moi. Elle a très bien servi, tandis que moi, mon service m’a un peu lâché aujourd’hui. C’est frustrant. Je pense que mon pourcentage de service a été trop faible (NDLR: 50,1% de premières balles, 0 ace et 3 doubles fautes) par rapport au sien. J’étais un peu moins en jambes. Je n’ai pas réussi à me concentrer comme je voulais. J’aurais aimé faire mieux. Il y avait clairement la place."

Issue des qualifications, la Stavelotaine a remporté cinq matchs d’affilée pour signer à 28 ans le meilleur résultat de sa carrière sur le circuit WTA. À noter qu’après sa victoire sur Bonaventure, l’Espagnole Masarova s’est inclinée en finale du WTA d’Auckland, 6-1, 6-1 face à Coco Gauff.

Un tournoi à Hobart avant l’Open d’Australie

"Là, je suis un peu frustrée par la défaite, mais je suis également hyper-fière d’avoir réussi à enchaîner tant de matchs et d’avoir pu tenir physiquement, avec un très bon niveau pendant autant de jours", a-t-elle encore expliqué. "C’était une semaine importante si je voulais rester dans le Top 100, car j’avais gagné un tournoi ITF 60 000 dollars (NDLR: à Bendigo, en Australie) l’an dernier à pareille époque. Et ce n’était pas évident de devoir jouer les qualifications, alors que je m’attendais à figurer dans le tableau final vu que j’étais" deux dehors "quand la liste des inscriptions est sortie. Mon niveau de jeu a été très correct, j’ai très bien servi durant cette semaine, sauf aujourd’hui, et j’ai joué de manière assez intelligente."

Ysaline Bonaventure est d’ailleurs loin d’avoir tout perdu avec cette accession dans le dernier carré en Nouvelle-Zélande. Grâce à cette demi-finale, la gauchère a en effet hérité d’un "special exempt" pour disputer à partir de lundi en guise d’ultime préparation pour l’Australian Open le tournoi WTA 250 de Hobart, en Australie, où elle retrouvera Elise Mertens (WTA 29) et Alison Van Uytvanck (WTA 72) et peut-être Maryna Zanevska si celle-ci s’extrait des qualifications.

"Je jouerai mardi contre une qualifiée ou une lucky loser au premier tour", a ajouté la tenniswoman de l’arrondissement verviétois, qui entrera ensuite directement dans le tableau final de l’Australian Open. "On verra comment les choses évoluent, mais c’est en soi bien de pouvoir disputer encore quelques matchs avant l’Australian Open. Ensuite, une fois que j’aurai perdu, je prendrai le chemin de Melbourne. Essayer de passer un ou deux tours à l’Australian Open en sachant que je ne serai pas tête de série ne me dérangerait pas" a-t-elle conclu.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...