Nouveau : le plus haut marathon de Belgique débarque dans les Hautes Fagnes

Grande nouveauté mise sur pied en 2023 dans les Hautes Fagnes: un marathon (42 km) dont le parcours sera dessiné au départ de la brasserie Peak beer et essentiellement sur les sentiers de gravier.

Antoine Vidua
 Les plus beaux paysages de la région seront au programme de l’épreuve.
Les plus beaux paysages de la région seront au programme de l’épreuve. ©Jenny Hill

C’est un événement inédit qui prendra place le dimanche 2 juillet prochain dans les paysages sauvages des hauteurs du territoire belge: le marathon des Hautes Fagnes. Trois épreuves seront au programme (départs en matinée), chacune au départ de la brasserie Peak beer: 42 km, du coup, en plus d’un semi (21 km) et d’un jogging de 10 km.

Sur les sentiers

La distance reine, celle du marathon, s’exécutera en courant deux fois la boucle de 21 bornes prévue pour le semi. "Car comme nous partons du sommet des Fagnes, il est préférable de ne pas aller loin afin d’éviter d’avoir trop de dénivelé positif", précise Jonathan Herzet, co-organisateur.

Concrètement, "tous les grands sentiers" fagnards seront empruntés. Soit une course entre "un vrai marathon sur le bitume et un trail, mais sans passage technique". De la brasserie, les joggeurs monteront au Signal de Botrange, point culminant de notre royaume. De quoi créer des écarts directement. Parmi d’autres points de passage, notons la cascade des Nutons, le parc de Sourbrodt, un sentier longeant la zone protégée et la rue des Tourbières, sur le retour.

Quant aux 10 km, ils monteront vers Botrange avant de redescendre à la brasserie (pour 140 m de D + ).

Comment s’inscrire ?

Retrouvez toutes les informations sur le site: www.marathonhautesfagnes.be. Les inscriptions sont désormais ouvertes et se font directement sur ce site web.

Attention, toutefois: le nombre de participants a été plafonné à 1 500… pour les trois courses réunies. Il ne faut dès lors pas tarder. "Nous souhaitons respecter la zone naturelle dans laquelle nous serons", justifie Jonathan Herzet.

Les organisateurs ont d’ailleurs pensé à comment accueillir 1 500 personnes autour de la brasserie. Il y aura le parking de cette dernière, agrandi d’ici-là, ainsi qu’une prairie privée mise à disposition et, s’il le fallait, des rues avoisinantes fermées pour le marahton pourraient être utilisées. Rendez-vous le 2 juillet prochain, donc !

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...