Olne-Spa-Olne : vers un record de participation, avec Maxime Monfort

Près de 1 000 coureurs, dont Maxime Monfort, sur 70 km mais les 2 derniers vainqueurs seront absents dimanche.

É.V.
Olne-Spa-Olne : vers un record de participation, avec Maxime Monfort

Deux semaines après que les 4 Cimes soient parvenues à réunir 1 271 coureurs sur trois courses, la 26e édition d’Olne-Spa-Olne pourrait également voir ce dimanche son record de participation battu.

"Nous avons arrêté voici un petit temps de prendre des inscriptions parce que nous étions sold-out", explique Félix Mordant, l’homme qui a un jour osé mettre sur pied le premier ultra-trail belge pérenne après une discussion de comptoir arrosée. "Nous sommes donc à près de 1 000 coureurs qui se présenteront sur la ligne de départ pour un aller-retour de 70 kilomètres et 2 350 mètres de D +. Soit un nouveau record après les 751 de 2019…"

Pour la victoire finale, c’est un peu la bouteille à encre. Trois des derniers hommes forts de ces dernières années seront absents, pour des raisons diverses, mais qui tournent surtout autour d’une fin de saison ne demandant pas d’y ajouter trop de charge.

"J’ai déjà gagné cette course, ce n’est pas à côté de la porte pour moi et c’est un trail très exigeant pour le corps, surtout à ce moment de l’année : ce sera donc non", explique ainsi Florian Descamps, qui entend faire les 90 km du Mont Blanc et l’Intégrale de l’Échappée belle en 2023.

Plus ou moins le même son de cloche chez Guillaume Deneffe, 2 en 2019 ("Je n’ai pas la préparation nécessaire pour aller à OSO malheureusement et j’ai quelques bobos à soigner pour repartir en 2023 sur de bons pieds. Parfois, il faut pouvoir être sage, même si ce n’est pas l’envie qui manque", fait-il). Quant à son vainqueur de 2019, Sebastien Carabin, il évoque également la prudence pour justifier son absence ("J’avais envie, mais je vais rester prudent et privilégier le duathlon de Kasterlee et la saison prochaine finalement").

Le vainqueur devrait logiquement se trouver, sauf énorme surprise ou inscription de dernière minute, parmi les coureurs suivants : Arnaud Géromboux, Christophe Grifgnée, Jérôme Remacle, Denis Trillet et le Bruxellois Virgile Vandewalle, vainqueur du GTLC 35 km voici trois semaines à Ovifat. Petite pièce sur Jérôme Remacle (Malmedy), deuxième du GTLC après s’être trompé. "Après avoir vu la start list, je me suis dit qu’il y avait peut-être un truc à jouer", nous a-t-il confié.

On signalera également la présence de Patrick Dortu ("Sans ambition") et de Maxime Monfort, l’ancien cycliste, qui a préparé son premier ultra avec la minutie professionnelle qu’on lui a toujours connu (reconnaissances complètes du parcours, 5 dossards depuis le 21 août, dont deux couronnés par une victoire). On peut prédire à ce dernier un top 10, Voire un top 5.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...