Eupen – Standard (2-0): une « triple » victoire pour les Pandas, voici pourquoi

Eupen affrontait le Standard de Liège ce samedi 5 novembre. Une soirée historique pour les Pandas. On vous explique pourquoi.

David Liz
 Un match disputé ce samedi soir au Kehrweg. Mais Eupen a signé une superbe victoire.
Un match disputé ce samedi soir au Kehrweg. Mais Eupen a signé une superbe victoire. ©BELGA

Plus de 7000 places vendues avant le match, une rencontre en prime time face au prestigieux voisin liégeois du Standard: Eupen, qui peine autant à prendre des points qu’à remplir son petit stade, avait déjà réussi sa soirée avant même le coup d’envoi du duel face aux Rouches.

Dans un Kehrweg (presque) plein à craquer, les Pandas de Kristoffer Andersen ont livré un match courageux face aux Rouches.

Lors du premier acte, ils auront su repousser les essais des troupes de Ronny Deila, tout en se montrant dangereux. On pense par exemple à ce contre mené par N’Dri, qui cédait à Van Genechten lequel servait Charles-Cook, mais le but eupenois était très justement annulé par le VAR.

Plusieurs faits de match ont également animé la soirée. Tout d’abord : la rouge de Zinckernagel, pour une vilaine semelle sur la cheville de Paeshuyse, juste avant la pause. Eupen ne profitait pas très longtemps de sa supériorité numérique puisque Jérôme Déom commentait la même erreur 4 minutes (!) après sa montée au jeu: crampons sur Fossey et exclusion.

L’arbitre Wesli De Cremer n’en avait pas fini avec les décisions fortes. À un quart d’heure du terme, Raskin heurtait (bien malgré lui) le ballon de la main au beau milieu de la surface. Penalty et conversion signée Stef Peeters, qui avait poussé une énorme gueulante quelques minutes plus tôt.

À 1-0 et dans un stade qui ne s’attendait pas à vivre une telle soirée, l’AS tenait bon, courbait le dos, loupait le 2-0 via Prevljak (87e) mais pouvait compter sur le jeune Parisien Djeidi Gassama pour tuer tout suspense d’un solo magique en toute fin de partie (2-0, 90e+1).

Une très bonne affaire

L’Alliance glanait trois précieux points synonymes de triple victoire. Pourquoi ? D’abord et avant tout: pour le prestige d’avoir vaincu l’équipe en forme du moment: le "voisin" du Standard. Ensuite, parce que les Frontaliers se donnent de l’air et profitent plus que jamais de la défaite de Seraing (1-2 face à Saint-Trond). Enfin, parce qu’un tel succès face à un public qui, en grande partie, ne vient que très rarement à Eupen, c’est une publicité inespérée.

Il faudra désormais confirmer lors des prochaines semaines. La lutte pour le maintien est loin d’être terminée.

Eupen 2 – Standard 0

Assistance : 7463

Arbitre: M. De Cremer

Cartes rouges: Zinckernagel (45e, directe), Déom (66e, directe)

Cartes jaunes: Raskin, Bodart, Deila (T1 Standard)

Buts: Peeters sur pen. (1-0, 77e), Gassama (2-0, 90e+1)

EUPEN: Moser, Van Genechten, Lambert, Paeshuyse, Davidson, Magnée, Bitumazala (79e Christie-Davies), Peeters, Charles-Cook (62e Déom), N’Dri (62e Gassama), Prevljak (90e Soumano).

STANDARD: Bodart, Cimirot (77e Dussenne), Bokadi, Laifis, Melegoni (63e Dragus), Raskin, Alzate, Donnum, Balikwisha (43e Canak), Perica (63e Fosey), Zinckernagel