Michel Damoiseau et La Calamine B, c’est terminé: « La solution n’est plus là... »

La collaboration entre l’entraîneur Michel Damoiseau et La Calamine B vient de prendre fin en ce 26 septembre 2022. Il était à la tête de La Calamine B depuis moins d’un an.

David Liz
JP Hendrikx
 Michel Damoiseau ne pourra plus compter sur Christopher Jeanne.
Michel Damoiseau n'est plus l'entraîneur de La Calamine B. ©EDA JR Marot 

La Calamine B et Michel Damoiseau, c’est terminé ! Suite à la nouvelle défaite de ce week-end (1-2 contre Welkenraedt), le comité a pris la décision de ne pas poursuivre sa collaboration avec son (ex-)entraîneur.

« Les résultats ne sont pas ceux espérés et on trouve que la solution n’est plus là », justifie le président calaminois Vincent Hubert. « Ensuite, il y a eu la défaite contre Welkenraedt et le fait que Michel ne soit pas remonté à la buvette après le match. Il aurait dû être là pour soutenir le groupe. Nous avons donc pris la décision de ne pas poursuivre notre collaboration mais je précise que je n’ai pas de problème personnel avec lui. Sportivement, il nous a sauvés et je tiens à le remercier pour tout le travail accompli au club. Nous allons à présent nous pencher sur son remplaçant et on privilégie une solution interne. Des réunions sont prévues dans les heures qui viennent et notre décision ne devrait pas tarder. »

Du côté du principal intéressé, la déception est bien entendu de mise, même s’il refuse de se montrer négatif envers son désormais ex-employeur.

« Le président m’a annoncé la décision du comité ce lundi » confie Michel Damoiseau, désormais ex-coach de La Calamine B.

« Je suis déçu de quitter La Calamine après neuf années mais je n’en tiens rigueur à personne. C’est la vie et il faut se dire qu’il y a des choses bien plus graves. C’est simplement dommage de terminer ainsi. On m’a proposé de rester au club mais je me voyais mal accepter. C’est un cycle qui se termine. Je ne vais toutefois pas tourner complètement le dos à La Calamine puisque mon fils évolue avec la P2. »

Michel Damoiseau revient alors sur ce qui restera son dernier match à la tête de Vert et Blanc, et le fait qu’il ne soit pas remonté à la buvette une fois la rencontre terminée.

« Je me suis peut-être mis moi-même en difficulté mais je me posais des questions. Comme je vous l’ai dit dans mon analyse d’après-match, je me demandais si mon message passait toujours au sein du groupe. Ma décision de repartir directement n’était peut-être pas la bonne mais je trouve dommage de tout remettre en question à cause de ça. Nous aurions pu en parler calmement. Je pense que mon acte a davantage pesé que le sportif », conclut-il.