La Team GSI Verviers file en D2: «Les derbys vont nous manquer»

Des places se sont libérées en Division 2 : la Team GSI Verviers a accepté d’y jouer lors de la saison 2022-2023.

Antoine Vidua
 Anthony Rox, le coach de la Team GSI Verviers.
Anthony Rox, le coach de la Team GSI Verviers. ©EDA JR Marot

Contrairement à SJS Aubel, la Team GSI Verviers a accepté de monter d’un échelon pour se retrouver en D2. Un changement que sa position finale au classement de sa série de D3 ne lui offrait pas. Mais… En D1, des clubs ont "disparu" du paysage de la Ligue, ayant fusionné avec des matricules inscrits à l’Union belge.

"C’était une décision collective. Nous avons voté… et étions à 50-50. Comme la grosse partie de mon noyau régulier y était favorable, j’ai tranché en acceptant" , explique Anthony Rox, entraîneur de l’équipe. "Moi, j’aurais préféré jouer le titre à l’année et monter par la grande porte. Mais finalement, vu que l’objectif était de toute façon d’arriver en D2 à terme, pourquoi ne pas le tenter directement?"

Selon lui, GSI "ne fera pas tache" en D2, où se trouveront aussi Oreye et Waremme, mais aucun club de l’arrondissement de Verviers. "J’espère que SJS, Ottoman ou Dison vont monter dans un an. Car les derbys vont nous manquer!"

Pour bien figurer, la formation verviétoise pourra s’appuyer sur un noyau de 14 joueurs au moins, plus 4 gardiens.