Le plan était « parfait » pour Hombourg, mais c’est Elsaute qui file en finale de coupe (photos et vidéos)

Dans la douleur, Elsaute s’est qualifié pour la finale de la Coupe (6 juin). Les hommes de Boris Dome rencontreront le vainqueur du choc opposant Aubel à Fize, dimanche.

Nicolas Bronfort

Elsaute 1 – Hombourg 1 (tab: 6-5)

Arbitre: M. Addai

Cartes rouges: Di Nicola (43e, 2cj), Beckers (62e, directe)

Cartes jaunes: Ameur, Tossings, Lefort, Filali, Roggemans; Dortu, Schwontzen, Duthoo.

Buts: Potoms (0-1, 12e), Dirix (1-1, 72e)

ELSAUTE: François, D’Affnay (46e Dirix), Di Nicola, Williot, Ameur, Fassin, Bomboir (64 Dohogne), Tossings (64e Filali), Deville, Lefort (46e Roggemans), Crosset.

HOMBOURG: Stassen, Dorthu, Belboom, Schnackers, Baltus, Degueldre, Hick, Potoms, Bauwens (78e Duthoo), Kever (82e Meunier), Schwontzen (46e T. Beckers).

C’est bien connu, une qualification se joue sur des détails. Après avoir touché trois tirs aux buts elsautois (sans pour autant les arrêter), le gardien-entraîneur hombourgeois Xavier Stassen a vu le sien – le sixième – arrêté du bout du pied par son homologue Maxime François. Elsaute pouvait donc exulter, quatre jours seulement après avoir été privé de ses espoirs de montée en D3 ACFF par l’UCE Liège.

Les joueurs de Boris Dome ne sont donc pas en vacances. Le lundi 6 juin, ils auront l’occasion de remporter leur première Coupe provinciale face au vainqueur du choc entre Aubel et Fize, programmé dimanche. Mais que ce fut dur. Dès la 12e minute, Hombourg prenait les commandes. Loïc Potoms, d’une frappe croisée, trompait François. "Pour nous, c’était le plan parfait , convenait Xavier Stassen, le T1 visiteur. On pouvait arriver dans une phase où on est les plus forts, quand on peut travailler tous ensemble." Elsaute dominait, mais sans trouver la faille dans le bloc de l’Atleti d’Hombourg. Pire, les locaux étaient réduits à 10 juste avant la mi-temps (sévèrement compte tenu du climat serein entre les joueurs sur la pelouse). "À la pause, j’ai dit à mes joueurs que si c’était une vraie bande de potes, une vraie équipe, c’est aujourd’hui qu’ils devaient le montrer , indiquait Boris Dome, le coach elsautois. On a joué à 90% dans leur camp, mais on n’a pas eu des dizaines d’occasions non plus."

Stassen, le loupé décisif

En début de deuxième période, Beckers ne passait pas loin du 0-2, avant d’être exclu (plutôt sévèrement également). C’est finalement le jeune Pierre Dirix, monté à la pause, qui libérait les Étoilés. Malgré une dernière occasion de Jonathan Roggemans, les tirs aux buts étaient inéluctables.

Ceux-ci étaient pratiquement tirés façon Eintracht Francfort en finale de l’Europa League. Il fallait attendre le sixième essai hombourgeois pour assister à un raté. "Je préfère que ce soit moi qui rate plutôt qu’un de mes joueurs , indiquait Xavier Stassen. On est champion en 2B et on n’était pas loin d’éliminer une 3e P1 en Coupe. Alors je ne suis pas déçu, je repense plutôt à tout ce qu’on a fait depuis trois ans. J’aime ce groupe de tout mon cœur."

Les Elsautois, eux, vont bénéficier d’une semaine de vacances. Avant de se remobiliser pour tenter de terminer la saison en apothéose.