P4G : Bolland a dominé l’Union Limbourg : « 20 ans que le club n’était allé si loin » (+photos)

Bolland écrit une nouvelle page de son histoire en se qualifiant grâce à sa victoire contre l’Union Limbourg.

Fatos Zejnullahu

Bolland 2 – Union Limbourg 0

Arbitre: M. Bergenhouse.

Cartes jaunes: Ouali, Schyns, Closset, Van Noyen.

Buts: K. Nols (1-0, 22e), Al Assouad (2-0, 86e).

BOLLAND: Closset, Parotte (82e Bastings), Simons, Herman, Duizings, Schyns, Decœur (75e Lamour), Van Noyen, Tosim, Masuay (64e Al-Assouad), Nols (85e Hogge).

UNION LIMBOURG: Van Deyck, Caspar (45e Dosseray), Monnard, El Baouche (76e Iwanow), Calafato, Sacré (73e C. Cloes), Ouali, Dadjo (38e Schollaert), Dehesselles, L. Cloes (78e Reinertz), Derecogne.

Jamais deux sans trois pour Bolland. L’équipe d’Antoine Wilkin avait battu l’Union Limbourg à deux reprises pendant le championnat classique et a remis le couvert lors de ce premier match du tour final. Sur un terrain sautillant, les deux équipes n’ont pas montré leur meilleur football mais les locaux se sont montrés les plus dangereux grâce à un Kévin Nols intenable. Le numéro 9 des Bollandois donnait déjà des frissons au banc de l’Union dès la 12e avec une tête qui passait à côté. Mais ce n’était que partie remise pour le meilleur buteur de la série qui ouvrait le score, dix minutes plus tard, grâce à un superbe lob.

"On avait la maîtrise du jeu en première mi-temps mais on n’a pas réussi à tuer le match , regrette le T1 Antoine Wilkin. Après le repos, on sentait un peu de stress, on avait peur d’encaisser et le 2-0 tombe relativement tard."

C’est Thomas Al-Assouad qui mettait fin à tout suspens à quelques minutes de la fin, alors que ses coéquipiers avaient manqué le KO à plusieurs reprises.

Côté Union, par contre, pratiquement rien. Mis à part une tête Vincent Dosseray (65e), le gardien local n’a jamais été inquiété.

Le coach Alex Sacré reconnaissait que son équipe n’a pas pu produire son football habituel. "Bolland a été meilleur et mérite sa victoire" , dit celui qui a joué ses dernières minutes. "Je vais définitivement arrêter et me consacrer uniquement au rôle d’entraîneur. J’avais dit ça aussi l’année dernière mais j’ai finalement été plus joueur que coach. Avec un noyau très large pour la saison prochaine, il y a peu de chances que je remette mes souliers. L’Union reviendra donc la saison prochaine avec des ambitions bien plus affirmées."

Pour les Bollandois, les ambitions, c’est encore pour cette saison. « Cela fait 20 ans que le club n’était allé si loin » , précise Wilkin.

Prochain match: à Hombourg B.