Le Triptyque ardennais 2022 retrouve Malmedy… où Philippe Gilbert remportait l’épreuve en 2002 (parcours et archive)

Le 54e Triptyque ardennais aura lieu les 20, 21 et 22 mai, avec des arrivées à La Calamine, Malmedy et Bullange.

Antoine Vidua
 L’épreuve est de retour, après deux années «blanches» dues au Covid-19.
L’épreuve est de retour, après deux années «blanches» dues au Covid-19. ©© EDA AV

Laissé sur le bord des routes en 2020 et 2021, pandémie oblige, le Triptyque ardennais du CC Hawy revient ces vendredi 20, samedi 21 et dimanche 22 mai. Avec, encore, un menu pimenté proposé au peloton (de 25 équipes, dont 19 belges). Au total, 450,2 kilomètres et 30 ascensions reprises au classement des monts sont prévus.

Une étape au sprint, la suite en grimpette

Le premier jour, le grand départ sera donné d’Amblève (12h55) et non d’Hellenthal comme envisagé, suite à deux chantiers routiers dans cette commune allemande.

Les coureurs de cette épreuve 2.12 se dirigeront vers Robertville, Xhoffraix et le pied du GPM 1, la côte de la Baraque Michel. "Pas piquée des vers" , assure Georges Sauvage, coordinateur du Triptyque. Jalhay sera ensuite traversée, puis Surister, Polleur, la Gileppe, Dolhain la ville basse d’Eupen pour prendre la bosse d’Eichenberg, "pas connue, mais les cyclistes y tirent souvent la langue car elle ne rend pas bien et est étroite" , souligne Georges Sauvage. "On reste ensuite dans la forêt domaniale vers Raeren, Lontzen et le circuit local, qui comprend la côte de Busch." Arrivée vers 16h30 à La Calamine, sans doute au sprint, rue de Liège.

Le deuxième jour, le Triptyque sera de retour à Malmedy, où il est passé plusieurs fois dans son histoire. "Nous y serons pour 3 ans au moins.J’ai eu un bon contact avec l’échevin des Sports. Nous y retournons pour le Tour de Liège, en juillet. Et peut-être, l’an prochain, avec le Triptyque juniors, pour un chrono dans Lamonriville" , annonce Christian Lebeau. Ce 21 mai, il faudra d’abord débuter de Montjoie (12h55).

Le Kalterherberg (deux fois), roulant, servira d’échauffement aux futures côtes, plus difficiles. Il y aura ainsi notamment Lamonriville (km 69), la Wellerstrasse à Recht (km 86,4). "Une côte découverte lors des reconnaissances avec ChristianLebeau." Dans le circuit local, à Bellevaux, Lamonriville devra encore être passée. Pour Georges Sauvage, "cela pourrait se jouer juste après, entre Refat et Planche, où c’est loin d’être plat." Arrivée au centre du village, vers 16h27.

Le troisième et dernier jour, après le "top" donné au centre commercial Massen (Grand-Duché), à 12h55, les coureurs découvriront la côte de Maspelt (km 52) et des routes saint-vithoises "jamais empruntéee par une course vélo" , soutient Christian Lebeau. "C’est une région extraordinaire. On s’y croirait en vacances! Les coureurs ne le seront pas du tout, eux…" L’enchaînement sera corsé avec les 7 km d’Emerscheid (km 52) et la côte d’Hepscheid (km 67), "un véritable petit Mont-Theux, en lacets avant un petit mur" , précise Christian Lebeau. Enfin, Krinkelt et Murringen seront à franchir dans le circuit local de Bullange. Arrivée vers 16h45.

Plusieurs régionaux

Marvin Tasset, Noah Detalle, Noah De Graef, Tom Schyns, Alexandre Polet ou encore le Malmédien Martin Haas, à domicile le samedi donc, sont annoncés au départ.

Parmi les favoris, épinglons le Norvégien Martin Tjotta, lauréat récent du Tour de Saône-et-Loire ou encore Toon Clynhens, récent 5e de la Flèche ardennaise . L’ancien pro Jérôme Baugnies, vainqueur du Triptyque en 2013, sera également de la partie, à l’image des crossmen Michael Vanthourenhout et Tom Meeusen.