Quentin Marion (Sprimont B): «Si on gagne à Geer, c’est fini»

Après avoir accueilli sur son terrain le titre de La Calamine, Sprimont B pourrait fêter son maintien sur le terrain de Geer.

Nicolas Bronfort
 Quentin Marion espère une victoire des siens contre Geer.
Quentin Marion espère une victoire des siens contre Geer. ©- 

C’est donc sur le terrain du Stade Georges Radoux que les Calaminois ont pu fêter leur titre.

Les Sprimontois n’ont pas été ridicules, mais ont été rapidement bousculés. "On a bien compris qu’ils étaient venus dans l’optique de nous passer dessus par n’importe quel moyen" , dira Patrick Fabère, le coach de Sprimont B. "On ne s’attendait pas à ce que La Calamine procède par de longs ballons , approuvait Quentin Marion, le solide défenseur sprimontois. Finalement, on est “refait” sur leurs deux premières occasions. La Calamine est un beau champion qui mérite son titre vu le jeu qu’elle produit sur son large terrain."

Dimanche après-midi, on est donc rapidement passé à autre chose dans les rangs sprimontois. "Je suis à deux cartes jaunes, c’est pour ça que je suis sorti à la 64e , expliquait Quentin Marion. On savait qu’il serait compliqué de revenir. Autant mettre toutes les chances de notre côté pour la suite."

Les mieux placés

La suite, Sprimont B pourra l’aborder avec un demi-sourire. Les résultats de leurs concurrents directs ont en effet été excellents: Geer et Beaufays ont été battus, Weywertz a quant à lui été contraint au partage sur le terrain de la lanterne rouge, Pontisse. "Contre La Calamine, on ne s’attendait de toute façon pas à grand-chose , poursuivait le n°99 sprimontois. Mais les autres résultats sont excellents pour nous. Si on prend les trois points ce week-end à Geer, c’est fini, on est sauvé. On va en tout cas tout faire pour terminer en beauté."

Avec 35 points, les Sprimontois sont en tout cas les mieux placés des quatre derniers engagés dans la course au maintien. Reste désormais à conclure, alors que les Carriers recevront Elsaute lors de la dernière journée…