Peu de spectacle entre Aubel et Ster-Francorchamps, samedi

Ce samedi, Aubel et Ster-Francorchamps n’ont pas su se départager au cours d’une rencontre fermée et très pauvre en occasions.

 Samedi, Aubel recevait Ster-Francorchamps en match d’alignement. Et le spectacle n’a pas vraiment été au rendez-vous…
Samedi, Aubel recevait Ster-Francorchamps en match d’alignement. Et le spectacle n’a pas vraiment été au rendez-vous… ©Eda Éric Muller 
David Bartholomé

Arbitre: M. Lousberg

Cartes jaunes: Campo; Thelen

AUBEL: Beckers, Spits, Y. Charef, Willem, Roex, Ernst, Remacle, Colling (60e Hansen), Campo (60e Smits), Boulton, Binot (74e Pauporte)

STER-FRANCORCHAMPS: Crespin, Thelen, Simon, Chandelle, Restiglian, Cornet, Raskin, Piette (64e Vicqueray), Karatas (75e Gilis), Michel, Van Melsen

C’est sous les yeux de pas mal d’entraîneurs et joueurs de la série qu’Aubel et Ster-Francorchamps ont croisé le fer ce samedi pour un match d’alignement dont l’issue intéressait évidemment beaucoup de monde dans l’optique de la course au tour final.

Tous comprenaient toutefois très vite que la joute ne serait pas la plus spectaculaire de la saison. Véritable bataille tactique, ce duel pourtant prometteur sur papier se révélait finalement très fermé dans les faits. "Dans une rencontre de ce genre, la première équipe qui marque a souvent de grandes chances de l’emporter" indiquait Vincent Heins, le coach sterlain, à l’issue de la partie. "Finalement, il n’y a même pas eu de but même si on en rate une belle sur l’action de Thelen." Juste avant la mi-temps, Simon Michel s’infiltrait dans la défense aubeloise et parvenait en effet à glisser la balle à Thomas Thelen. Ce dernier réussissait à dribbler le gardien mais il voyait ensuite sa frappe contrée in extremis par le retour du défenseur d’Aubel Charef. Ster-Francochamps pouvait s’en vouloir car c’était là la seule et unique fois que l’arrière-garde locale serait prise à défaut.

«Nul logique»

"Dans l’ensemble, ce nul est logique et reflète le match" poursuivait le technicien. "Le positif, c’est que j’ai vu un groupe concerné qui a montré qu’il n’avait pas lâché prise et qui a fait ce qu’il fallait pour stopper l’hémorragie après nos déroutes de la semaine dernière."

Les Aubelois tentaient, eux, d’alerter Crespin à l’une ou l’autre reprise en seconde période mais leurs tentatives restaient bien trop faiblardes que pour leur permettre d’empocher la victoire. "C’était un match que personne ne voulait perdre et on l’a vu sur le terrain" analysait pour sa part le T1 vert et blanc Tony Niro. "Au final, on a assisté à un 0-0 clair et net dont nous n’avons pas à rougir. On maintient ainsi l’écart avec Ster et on fait un petit pas supplémentaire vers le tour final."