Bérode, du Liégeois Quentin Maquet, remporte le Franc’off

C’est le nouveau projet mené par Quentin Maquet, tête pensante du groupe Dalton Telegramme, qui remporte le Franc’off avec Bérode.

R.R.
 Bérode, le nouveau projet mené par Quentin Maquet, remporte le Franc’off.
Bérode, le nouveau projet mené par Quentin Maquet, remporte le Franc’off. ©Romain RIXHON 

"Cette année, le Franc’off fut dans une formule un peu différente" , rappelle d’emblée le co-directeur des Francos, Charles Gardier. En effet, après des sélections qui se sont passées à Huy, c’est une finale qui s’est déroulée les trois premiers jours à Spa avec les trois derniers groupes en lice. "Mais dès les sélections à Huy, on avait vraiment un niveau moyen de qualité qui n’a jamais été aussi haut. Les artistes ont mis à profit le confinement pour travailler et bien se préparer." Pour départager ces musiciens, un jury s’est formé avec notamment Marka et l’acteur Jean-Luc Couchard qui ont accompagné Hugues Debatty et toute son équipe. "On a délibéré après avoir vu les trois groupes , explique Marka. Un jour n’est pas l’autre, donc certains ont joué sous la pluie, d’autres sous le soleil. On a même eu un camion de vidange de WC qui est passé devant! Certains s’en sont plaints mais moi je trouve cela chouette car le métier de scène est fait de plein d’accidents." Trêve de suspens: c’est Bérode qui est le vainqueur de cette édition du Fran’off. Derrière ce tout nouveau projet, on retrouve Quentin Maquet, multi-instrumentiste liégeois de 35 ans et tête pensante du groupe Dalton Telegramme. Il devance Lou K, deuxième, et Major Dubreucq, troisième. Quant à Bérode, il a donc eu l’opportunité de jouer une seconde fois ce samedi. Et il sera à nouveau à l’affiche des Francos de Spa l’an prochain.