Zazie clôture les Francos sans Larsen

Zazie a convaincu le public, dimanche soir. Une prestation conclue en émotion, accompagnée par les bénévoles du festival.

Maxime FETTWEIS

«C'est la vie, pas le paradis», a repris en chœur le public, encouragé par une Zazie survoltée. Sa voix éraillée a su séduire les derniers festivaliers. Le défi était grand pour l'artiste de 55 ans après le show de Patrick Bruel la veille et Angèle, la star belge du moment, quelques heures plus tôt. Mais il en faut plus pour impressionner Zazie. Telle une «pantine» désarticulée, elle apparaît sur scène peu après 22 h 45, chapeau vissé sur la tête. Bras en l'air, jambes qui frappent le plancher comme l'aiguille d'une machine à coudre, elle annonce la couleur. Elle a 20 ans et ce sera «jusqu'au bout de la nuit». Ça tombe bien, le public est venu en nombre et est prêt à donner de la voix.