Francofolies: «Festivaliers, covoiturez!»

Les Francofolies se veulent depuis plusieurs années un festival écoresponsable. Pour faire plus, la balle est dans le camp du public.

Franck Destrebecq
Francofolies: «Festivaliers, covoiturez!»
Le Pr Joseph Smitz (HEC-ULiège) insiste sur le rôle environnemental à jouer par les festivaliers. ©ÉdA – 40476996690

Professeur de gestion environnementale aux HEC-ULiège, Joseph Smitz coordonne l'audit environnemental des Francofolies, «le 1er festival qui ait compensé intégralement son impact CO2» et qui ait diminué cet impact, insiste-t-il. Au point que le festival spadois a décroché, il y a plusieurs années déjà, le label «green and responsible» (vert et responsable) que «nous avons mis en place avec deux collègues de l'université, sur la base de standards internationaux et que nous allons prochainement appliquer au tournoi des jeunes du Standard et, fin août, au tournoi des U18 du Standard».

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.