Les attentats ont freiné l’enthousiasme

Si le score final passe de 170 000 à 180 000 spectateurs, on attendait mieux à Spa, avec un jour de plus. En cause, la psychose des attentats.

Y.H.
Les attentats ont freiné l’enthousiasme
Les organisateurs des Francofolies, ici Charles Gardier, gardaient le sourire, malgré une petite déception en regard de la fréquentation 2 016. ©JR Marot

À l'heure du bilan, si Charles Gardier se félicite du succès et de l'efficacité de la journée d'intégration des personnes à mobilité réduite du 19 juillet, il épingle les effets négatifs des attentats du 14 juillet à Nice. «Les ventes de dernière minute ont subi un coup d'arrêt immédiat suite à l'horreur des attentats de Nice, avant de redémarrer au coup par coup», explique le codirecteur des Francofolies.