Il frappait ses copines et vendait de la drogue

«Je n'ai jamais vu autant de violence dans un regard », explique un témoin en parlant de Jonathan Van Pee, un Theutois de 21 ans, qui est dans le collimateur des forces de l'ordre depuis juin 2006 et les premiers faits de coups à l'encontre de sa compagne de l'époque.

Et lorsqu'on parle de l'intéressé, les termes ne sont guère élogieux : jaloux, impulsif, caractériel, grossier, menaçant, violent, incapable de se contrôler. Un tableau très noir effectivement. Et ses propres déclarations dans le dossier ne font que renforcer ce triste descriptif : « J'ai déjà empoigné mon ex mais il fallait que je passe mes nerfs. » En somme elle était là pour ça. Et il poursuit : « J'ai difficile de me contrôler. Si mon ex me demandait de me calmer, il m'arrivait de la repousser violemment. » La demoiselle se séparera bien évidemment du Theutois qui enverra des messages « de mort » via SMS. « Des menaces en l'air », avait-il donné pour explication.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...