Un bourgmestre germanophone propose de boycotter les élections provinciales à cause du vote électronique

Le bourgmestre de Saint-Vith Christan Krings (CSP, le cdH germanophone) propose que les partis germanophones ne déposent pas de listes pour les élections provinciales de 2018, ce qui éviterait que les citoyens de la Communauté soient confrontés à la fois au vote papier et électronique, a-t-il indiqué jeudi à l’agence Belga, confirmant une information du Grenz-Echo et de la BRF.

Belga
Un bourgmestre germanophone propose de boycotter les élections provinciales à cause du vote électronique

Lors des prochaines élections communales et provinciales, un souci risque de se poser en Communauté germanophone. Alors que la plus petite des entités fédérées a décidé que le scrutin s’effectuerait de façon électronique pour les élections communales, alors qu’on votera sur papier en Wallonie. Les citoyens germanophones risquent donc d’être confrontés à deux systèmes de vote. Pour éviter cela, une proposition de résolution, visant à ce que les citoyens germanophones puissent voter électroniquement pour tous les niveaux de pouvoirs, a récemment été approuvée par le Parlement.

«Si cette résolution ne permettait pas de trouver un arrangement, alors une autre solution serait que les partis germanophones ne déposent pas de listes pour les élections provinciales. S'il n'y a pas de candidats, il n'y a pas d'élections à organiser», explique M. Krings.

Il s'agirait également d'un message fort. «Nous souhaitons depuis longtemps que la Communauté germanophone exerce les compétences provinciales. Ne pas présenter de candidat serait cohérent avec ce discours», conclut le bourgmestre de Saint-Vith.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Les plus consultés depuis 24h