Une allocation pour les Plombimontois qui se chauffent au bois, au pellet et au charbon

Le Conseil de l’action sociale de Plombières a décidé de venir en aide aux personnes qui se chauffent au bois, au pellet et au charbon.

F.F.
 Le gouvernement fédéral a annoncé une «prime pellets» le mois passé.
Le gouvernement fédéral a annoncé une «prime pellets» le mois passé. ©EdA - 3061623711

Bonne nouvelle pour les personnes qui se chauffent au bois, au pellet et au charbon, le Conseil de l’action sociale de Plombières a décidé de leur octroyer une allocation. "L’État fédéral octroie déjà depuis de très nombreuses années des allocations de chauffage pour ceux qui se chauffent au mazout et au gaz, que les gens sont habitu és à venir les demander au CPAS et pour lesquelles nous sommes subsidiés à 100% par le fédéral. Il existe aussi un mécanisme de tarif social pour l’électricité et le gaz de ville. Mais on a totalement oublié, au niveau de l’État fédéral, les personnes qui utilisent le charbon, le bois et le pellet, qui sont pourtant souvent issues de milieux précarisés, comme des personnes âgées avec des petites pensions…", explique le président du CPAS, Lucien Locht. Le Centre public d’action sociale plombimontois va ainsi leur donner un coup de pouce comme il l’avait déjà fait par le passé, mais avec des montants moindres. 25 000 euros sont inscrits au budget 2022 et 50 000 en 2023, financés sur fonds propres. Ici, le maximum de l’allocation annuelle est de 560 euros pour les utilisateurs de pellets, 240 euros pour ceux qui utilisent le bois et 360 euros pour le charbon. Cette allocation est octroyée aux mêmes conditions que l’allocation de chauffage fédérale, c’est-à-dire aux personnes bénéficiant d’une intervention majorée de l’assurance soins de santé, celles en règlement collectif de dettes/médiation de dettes ou encore aux ménages à faibles revenus. Dans ce dernier cas, le montant annuel des revenus imposables bruts doit être inférieur à 22 475,49€, majoré de 4 160,94€ par personne à charge. Ces allocations ne peuvent être cumulées avec les allocations fédérales.