Un siècle d’existence pour les Joups

L’Harmonie de Hombourg a vu le jour en 1922. Cent ans plus tard, elle rassemble toujours une septantaine de musiciens.

France Fouarge

Ces 7, 8 et 9 octobre 2022, la Royale Harmonie Saint-Joseph de Hombourg célébrera son siècle d’existence. La société a en effet vu le jour le 9 février 1922, sous la houlette de Léon Locht, à la suite d’un conflit au sein de l’Union Musicale de Hombourg. Jusqu’alors réunis malgré leur rivalité, les Joups (de la société Saint-Joseph) décident de prendre leur indépendance des Brices (de la Société Saint-Brice) en 1919: « L’harmonie unique a été amenée à se prononcer pour voir si elle participerait à une fête dans laquelle cinq personnes dans le comité organisateur étaient des anciens puddings (NDLR: ceux qui s’étaient enrichis pendant la guerre en vendant du pudding par-dessous la frontière vers les Pays-Bas). Seize personnes ont dit d’accord, c’étaient les Brices, et les quinze Joups ont dit non, pas question, et se sont retirés de l’harmonie », retrace Albert Stassen, du Syndicat d’initiatives de Hombourg.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...