Pepinster: la Commune va faire inspecter et déboucher à ses frais tous les égouts des sinistrés

La Commune de Pepinster va prendre en charge l’inspection et le débouchage des raccordements privés des sinistrés. Et faire appel au service mis en place sera une obligation.

Sarah Rentmeister
Pepinster: la Commune va faire inspecter et déboucher à ses frais tous les égouts des sinistrés
L’ensemble des raccordements privés des sinistrés seront débouchés et inspectés. ©ÉdA – 203775624302

Branche, caillou, déchet qui bouchent les égouts des privés depuis les inondations de juillet… Les autorités communales sont régulièrement interpellées par des habitants sinistrés pour dresser ce constat et s'en plaindre avec la croyance qu'il s'agit d'un bouchon dans l'égout communal et qu'elle en est dès lors responsable. "Michel (Legrand, échevin des Travaux) et moi avons été appelés des dizaines et des dizaines de fois par des habitants, nous avons passé de très nombreux samedis et des dimanches sur le terrain. Chaque fois, des entreprises sont venues vérifier, nous étions sur place", informe le bourgmestre Philippe Godin (groupe Pepin). Et à chaque fois, c'était un problème de raccordement privé. Et tout problème entre l'égout central et la maison est à charge du propriétaire. Cela ne faisait évidemment pas plaisir aux personnes et il faut d'ailleurs reconnaître qu'elles n'y peuvent rien." En effet, assure-t-il, "Avec la pression de l'eau, toute une série de choses sont venues se caler dans les raccordements privés, ça s'accumule, ça crée un bouchon et ça remonte dans les habitations." Le hic, c'est que ces déplacements et interventions font vite grimper la note! C'est pourquoi le collège a proposé aux élus – et cela a été adopté à l'unanimité – de procéder à sa charge à l'inspection de l'ensemble des raccordements privés de Pepins sinistrés. " On va prendre cela en charge comme cela a pu se faire pour la certification électrique et de gaz", et ce avec l'argent mis à disposition par la Croix-Rouge, "soit les dons des citoyens qui sont rétrocédés aux sinistrés".