Maraîchage: un an après, ça reste « aberrant »

Le 13 janvier 2022, Jérôme Debruxelles et Frédéric Bronne interpellaient la population suite à des contrôles de l’Afsca.

Pierre LEJEUNE
 Jérôme Debruxelles et Frédéric Bronne (la ferme dans l’assiette).
Jérôme Debruxelles et Frédéric Bronne (la ferme dans l’assiette). ©- 

Mi-2021, les normes européennes sur la concentration des sols en cadmium et en plomb ont, pour la plupart, été divisées par deux. Et suite à des contrôles de l’Afsca, Jérôme Debruxelles et Frédéric Bronne, maraîchers à Olne, ont vu leur activité être menacée faute de pouvoir se défaire d’un sol historiquement chargé. Ils interpellaient la presse et le monde politique voici pile un an. Douze mois plus tard, "rien de neuf, c’est aberrant".

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...