Les deux snacks d’un Olnois fermés, sur une autoroute fantôme

Il a fermé ses deux restoroutes sur une E42 devenue fantôme. Le patron Julien Paeschen ne saura tenir qu’un mois.

Catherine Duchateau
Les deux snacks d’un Olnois fermés, sur une autoroute fantôme
Le patron des deux restoroutes est inquiet: il saura tenir un mois. Et après? ©Heymans

Il est le patron des deux restaurants qui se font face, sur les deux aires d’autoroute de Frénia, à Héron, sur l’E42. Julien Paeschen, originaire d’Olne, n’a eu d’autre choix que de fermer. Et aujourd’hui, il est clair: il pourra tenir un mois. Après, il risque de boire le bouillon. Ses deux restoroutes sont plus que des friteries. Julien Paeschen a développé deux restaurants de 40 places assises, hors terrasses. Avec un investissement, lorsqu’il les a repris il y a quatre ans, de 800 000€, pour remettre les bâtiments aux normes.