«Budget de gestionnaire»

Le budget a passé l’écueil du conseil communal. Le Bon Sens s’est contenté de questions techniques tandis qu’Écolo, qui s’est abstenu sur l’extraordinaire et a refusé l’ordinaire, s’est montré plus critique.

«Qui voit ce budget dira que la Commune est bien gérée, avec des investissements bienvenus (le car, la carrière…). D’un point de vue de gestionnaire financier, c’est presque une grande dis. Mais il manque des choses pour la culture, l’environnement, la jeunesse…», a pointé Dorian Kempeneers. Françoise Lenom-Neuray a pointé les économies de 5 000€ pour l’achat de nouveaux livres à la bibliothèque, «une attaque de la culture». Par cette mesure, la majorité entend peser sur le pouvoir subsidiant et montrer que la Commune ne doit pas toujours mettre la main au portefeuille. Par ailleurs, 9 000€ restent au budget (de quoi acheter 600 livres), la bibliothèque est dans le réseau des prêts interbibliothèques et une modification budgétaire est possible après évaluation de la mesure.