Quarante mois de prison pour le viol d'une personne trisomique

Un homme âgé d’une soixantaine d’années avait violé une personne trisomique dans une maison de repos à Malmedy. Il écope de 40 mois de prison.

Belga
 Le tribunal verviétois a condamné à 40 mois de prison un homme qui a violé une personne trisomique dans une maison de repos à Malmedy.
Le tribunal verviétois a condamné à 40 mois de prison un homme qui a violé une personne trisomique dans une maison de repos à Malmedy. ©EdA Philippe Labeye 

Un sexagénaire a été condamné, vendredi, par le tribunal correctionnel de Verviers pour le viol d'une personne trisomique, dans une maison de repos à Malmedy.

Le 28 janvier 2022, un homme s'est rendu à la police pour y déposer plainte. Il a expliqué être le frère d'une dame trisomique, vivant dans une maison de repos depuis plusieurs années. Lors de l'une de ses visites, sa sœur s'est plainte de douleurs au niveau des parties intimes et elle a expliqué qu'un autre résident l'avait violée.

Ses déclarations corroborent avec celles du personnel soignant qui explique avoir retrouvé la dame de 52 ans sur son lit, en pleurs. Des lésions ont aussi été découvertes au niveau des parties intimes de la quinquagénaire. 

Malgré les dénégations du prévenu qui reconnaît un geste déplacé mais réfute toute pénétration, le tribunal a estimé que la prévention de viol et d'attentat à la pudeur sont établies à l'encontre de l'homme déjà condamné, en 1994, pour le viol d'une mineure vulnérable. 

Il écope d'une peine de 40 mois de prison avec sursis probatoire pour la moitié.